Club Atelier Le Fleuron
Une autre façon d'aborder culture et loisirs

 

INFOS JANVIER  2021- ATELIER « ESSENTIEL »

GRIZON et LE FLEURON vous présentent leurs meilleurs voeux 2021

Après les nouvelles dispositions gouvernementales, comme les navigateurs  et navigatrices du VENDEE GLOBE, nous poursuivons l’aventure au large des côtes d’Argentine et du Brésil.

 

 

Le Fleuron a ouvert ses portes  en douceur dès : Lundi 30 novembre (horaires habituels)

Au programme dessin et histoire de l’art : la vague d’HOKUSAI et le bleu de Prusse !

Rubrique : VENDEE GLOBE  – course en solitaire autour du monde – trois caps : Bonne Espérance, Leeuwin, Horn – retour aux Sables d’Olonne.

« COMME UN CARNET DE VOYAGE »

Jetée St Nicolas aux Sables d’olonne  – 8 NOVEMBRE 2020  – ci-après résumé course –

 

Dimanche 8 Novembre 2020, GRIZON vous informe du départ de la grande course autour du monde en solitaire, sans escale, : départ à 14h20 des Sables d’Olonne -départ retardé en raison d’une brume (pastel d’Arlette– ambiance bien rendue) .

 

 

Suivons avec  Grizon le monocoque IMOCA  de Maxime SOREL ..Il poursuit sa route et évolue régulièrement sur son Dragon.

Chaque jour,  nous suivrons sur les  40.000 kms les  33 aventuriers des mers ; ce sera une façon de voyager et de découvrir le monde : pays, caps, faune et flore…

 

 

Jeudi 19 novembre : passage en Hémisphère sud – en avant toute – juste le temps de vous adresser un petit bonjour « timbré » avec l’emblème de l’Ile de l’Ascension que les marins côtoieront à la queue leu  leu…comme les tortues

 Mercredi 25 novembre – les aventuriers s’approchent du Cap de Bonne Espérance  – Dalin en tête – Maxime 15e…le Jeudi 26 novembre : 11h le groupe de tête  navigue dans le Sud de l’anticyclone  de Ste Hélène et arrive dans les fameux 40e  (40° l’attitude Sud) dans la nuit et trouvera un vent plus régulier en avant de la première dépression  qui arrive par l’Ouest – Dalin en 1ère place et Sorel toujours 14e ! Prêts pour affronter vent fort et mer formée ! 

 Vendredi 27 novembre : un mille marin est égal à ? km .. Charles Dalin a 300 milles d’avance sur le groupe soit : 555,6 kms .Il file vers le cap de Bonne Espérance – Sorel tient la 14e place. Samedi 28 novembre : Sorel gagne une place : 13e – Dalin en tête – et galère pour Thomson avec  son safran cassé …  ce matin le groupe passe près de l’ile la plus isolée  2000 kms des côtes –découverte en 1506 par les portugais :  Tristan da Cunha 250 habitants – 97km2 – volcanique – ils vivent en autosuffisance de la pêche homards et langoustes et échappent aux pandémies mondiales : grippe espagnole et covid 19 – l’archipel est britannique depuis 1816. Une petite ile certes mais une grande et longue histoire..

Dimanche 29 novembre :

les 4 caps de Maxime Sorel : cap de Bonne Espérance,cap Leewin,  cap Horn et le 4e seul à bord,  obligé de faire face à toutes éventualités,  plus de tricherie, plus de concessions. Pas d’autre choix que de s’affronter soi-même ( il a décrit dans un beau texte ses réflexions et pensées). Lundi 30 Novembre : Rotations dans les gyres (dépressions australes – la mer s’oppose aux vents – vagues énormes, vortex, force des Coriolis ) en bref que des choses pas trop sympathiques pour les aventuriers. Charles Dulin va bientôt franchir la ligne imaginaire du premier cap…la flotte s’étire derrière lui sur 3000 miles avant de pénétrer dans le plus « tordu » des océans

CAP DE BONNE ESPERANCE et  SAUVETAGE …

Mardi 1er décembre : Si Charles Dalin sur son super bateau APIVIA passe le cap de Bonne Espérance à 23h11 cette nuit et rentre dans l’Océan Indien, Kevin Escoffier lance un appel de détresse, son bateau prend l’eau juste le temps de monter dans son canot de survie et il voit son bateau se plier en deux !  C’est Jean Lecam qui vient à son secours (11h pour le rejoindre) et le récupère sain et sauf  – un geste de marin la solidarité à toutes épreuves – Thomson quitte le course  – Maxime Sorel 13e et pour cause . Mercredi 2 décembre : Après le sauvetage: Kevin Escoffier reprend des forces à bord du bateau de Jean Lecam son sauveteur – il sera probablement récupéré par la Frégate française Nivôse  le 7 décembre aux iles Kerguelen (Françaises) paradis des manchots ! (ci-dessous : A vos crayons, aquarelle ou pastel….)

  la course se poursuit dans la mer du sud, il commence à faire froid, humide, venteux, houle tous les ingrédients pour naviguer …. Maxime 13e avance régulièrement...Jeudi 3 décembre : Maxime SOREL a passé le Cap de Bonne Espérance et envoie un message d’espoir pour les 7500 porteurs de la Mucoviscidose (maladie génétique) ses voiles sont les ailes du Dragon et son souffle pour  lutter contre cette terrible maladie. Attention la course se poursuit et des OFNIS  (objets flottants non identifiés) sont à l’origine des avaries des bateaux de Simon et Davis et sont obligés de ralentir…

Vendredi 4 décembre : OFNIS – Zone de glaces « growlers » (blocs de glaces de petites tailles) Aïe Aïe ! – 14 skippers ont passé le cap de B.E. – Maxime passe à la 11e place. Ayez tous l’oeil  (image A ) et bonne chance (image B) .


Samedi 5 décembre : Sam Davis abandonne  – Charles Dalin toujours en tête – Kevin Escoffier naufragé attend d’être pris en charge par la Marine Française dimanche.  M.Sorel 11e. Dimanche 6 – transfert réussi de Kevin  sur le Nivôse Jean Lecam se retrouve à nouveau seul à bord …position sud de Madagascar, île aux arbres endémiques dont le   Baobab !

Lundi 7 décembre : 29e jour de course  sur l’Océan Indien – C.Dalin en tête – bilan sur 33 skippers – 5 abandons – M.Sorel 11e – Tempête en vue ! choisir la bonne route ….Mardi 8 décembre : TEMPETE – Dalin toujours en tête affronte la forte dépression – Thomas Ruyant assure – Y.Estaven prend la 3e place..Sam Davis a rejoint le Cap – abandon – mais poursuivra la course après réparation des avaries...Mercredi 9 décembre  – l’Océan Indien n’est pas idyllique  comme on pourrait le croire Dalin a essuyé des vents de 45 à 50 noeuds et des vagues de 5 à 6 mètres – il sort du « chaudron » ! Esteven garde la 3e place et Maxime Sorel la 11e…. A vos aquarelles ...

Jeudi 10 décembre – 2e cap  à passer / CAP LEEUWIN

Charles Dalin mène et a bien franchi le front « costaud » dans l’Océan Indien – David Escoffier a bien accosté à la Réunion  sur la frégate Nivôse bien déçu d’avoir abandonné la course et perdu le bateau. Thomas Ruyant  a repris sa 2e place – tous se rapproche du Cap Leeuwin prévu dans deux jours. Voici le phare de Leeuwin près de la ville d’Augusta (Australie) – construit 1895 – 39 m de H. son nom signifie « lionne » nom du bateau néerlandais qui aborda la terre australienne.

Qui abordera le premier le  CAP LEEUWIN ? vendredi 11 décembre : abandon d’ Amadéo n’ayant plus d’appareil  informatique en marche – ne peut naviguer à vue ! quatre bateaux se tiennent à moins de 5 miles du leader et le peloton est à moins de 200 miles…. Samedi 12 : la météo favorise le regroupement des leaders en vue du cap de Leeuwin (Australie).

Dimanche 13 : C’est Charles Dalin qui passe à 11h25 le cap Leeuwin .

Lundi 14 : En route pour le Pacifique. .. Ryant passe le cap à 14h 37 – Bestaven 14h46 et  Jean Le Cam est à 55miles de Dalin … ça va vite … 18 à 30 noeuds …. et le groupe suit serré… la mer de Tasmanie et le Pacifique . Découvrons puisque nous longeons par le sud l’Australie l’ART ABORIGENE  : une esthétique australienne a priori  hors de nos normes occidentales – voir sur le site du Musée de Rennes l’exposition actuelle KULATA TJUTA  ou le Musée des Arts Premiers à Paris – redécouvrons  l’art aborigène qui n’est pas   une peinture pour touristes !  les artistes aborigènes actuels continuent de perpétuer leur art ancestral… à voir… à découvrir !

 

Mardi 15 décembre : bien des soucis pour les skippers  Maxime Sorel a ses deux grandes voiles déchirées, il répare et repart. Charles Dalin perd sa première place les soucis  de fols  se succèdent …. Mercredi 16 : Thomas Ruyant en tête, Bestaven 2 et Dalin 3e …. les skippers naviguent dans les zones de glace au large de la Tasmanie (sud Australie). Tous aux commandes dans le 50e  : matosser, basculer la quille, ballaster, choquer, mouliner, border, ranger, ça ne chôme pas sur la route vers le Pacifique. les empannages se succèdent et les marins transpirent au moulin à café malgré les températures qui baissent !– ils passent près de Macquarie Island (gros caillou  34X5 kms) écosystème rare – réserve protégée par l’UNESCO  – pingouins, phoques, 29 espèces d’oiseaux dont le gorfou et le cormoran de Macquarie . il vente 268 jours par an, température ne dépasse pas  5° – une flore aux 45 espèces de plantes vasculaires – 135 espèces de champignons et des falaises de 300m de haut, lacs,  Dimanche 20  Bestaven garde sa première place, Dalin, Ruyant – Burton effectue des réparations sur son mât à l’abri des iles Macquarie .Découvrir  la Nouvelle Zélande et un arbre  » POHUTUKAWA « – arbre de Noël. 

–  Tous passeront vers le POINT NEMO ?  (du latin personne) ile inhabitée, la plus éloignée, la plus polluée (étonnant cimetière  des vaisseaux et satellites en tout genre tombés  après leur course dans l’espace… lieu choisi par l’homme ! loin de toute population humaine !) un si bel endroit – voir coucher de soleil Point Némo.

Mardi 22 décembre: confronté à l’anticyclone qui s’assoupit sur la zone des glaces, ou parés à gérer une dépression qui vient couper la route 800 milles plus loin ; le top 15  de ce VENDEE GLOBE travaille à exploiter les moindres options qui lui sont proposées : reprendre un peu plus au nord de la ligne des glaces ? quelle option choisira les leaders :  Bestaven, Dalin , Hermann … Sorel 10e ?  Mercredi 23  : Bestaven toujours en tête   – dépression, poursuivant à la lutte – choisir sa trajectoire ! et en route pour le point Nemo –  à moins de 200  miles (370 km)-  Thomas Ruyant 3e opte pour la  trajectoire la plus septentrionale « j’ai choisi d’arrêter de plonger vers le sud et je suis allé choper le coin droit du centre de l’anticyclone = bascule plutôt que la dépression – Charles Dalin 2e choisit le sud au plus près de la zone d’exclusion antarctique. Bestaven fort d’une avance de 78,9 miles, il n’échappe pas aux hautes pressions et s’ouvre une voie royale vers le Cap Horn – pour l’heure objectif POINT NEMO .Jeudi 2446e jours – et réveillon de NOEL – Bestaven en tête – Dalin talonne en 2e – Ruyant  3e .Hermann 4e / le top 10 est ultra serré  – suspens total –  tout proche des baleines  / Benjamin Dutreux a pris en photo ce moment magique – cadeau de NOEL :

Vendredi 25 décembre – NOEL en mer –  Dalin a repris sa 1e place – Bestaven, Hermann – Le Cam  – ça fonce ….Arnaud Boissière 16e joue au Père Noël –  Qui passera le Cap Horn ?  le mystère reste entier.

Samedi 26 décembre : Maxime SOREL 7e – cap Horn prévu le 4 janvier … classement Bestave n, Dalin, Le Cam, Hermann, Seguin … course poursuite !  Dimanche 27  décembre : Bestaven a choisi la bonne voie – dépression  au Nord  – Dalin le suit – Ruyant – Seguin – Le Cam (a une compensation de 16h15 pour le sauvetage) – Herman – Sorel. Lundi 28 décembre : 50 e jours de course : Bestaven mène toujours et se rapproche du point NEMO – Dalin, Ruyant après des jours compliqués  repart – le TOP 10 est très dense – mais attention à la dépression – SUSPENS – 70 miles séparent entre le 4e et le 10e – Sorel prend la 5e place.   Mardi 29 décembre : le groupe de tête navigue  dans un vent d’Ouest qui va les obliger à empanner plusieurs fois  dans les 24h – une dépression se creuse à partir de jeudi. le cap Horn  pour les leaders est prévu samedi … des vagues, des rafales – tenez bon  matelots.  Mercredi 30 décembre : Bestaven – Dalin,  Seguin, Le Cam …. Sorel 9e – Stratégie Nord ou ZEA ( zone exclusion antarctique)? suivons l’albatros …  emblème du cap Horn (sculpture de José Barcells Eyquem (Chilien)  érigée en 1992  en acier – de deux corps distincts- en mémoire de tous les « cap horniers » du monde. un poème complète la sculpture  de Sara Vial : » je suis l’albatros qui t’attend au bout du monde, je suis l’âme en peine des marins morts qui  ont doublé le cap Horn …. »

un monument balayé par tous les vents.

Jeudi 31 décembre : Maxime Sorel, notre skipper préféré, réalise une belle traversée de l’Océan Pacifique, mails il reste encore quelques centaines de milles avant de passer le 3e cap  – il risque d’avoir du monde autour de son bateau V&B-Mayenne lors du passage du Drake ! Passage tumultueux 809 km entre le cap Horn et l’ile Livingston …

VENDREDI 1er JANVIER 2020 – LE CAP HORN c’est pour bientôt ! Fortes rafales, mer grosse, Bestaven approche, Dalin suit – ils bénéficient tous deux d’un fort vent …Ruyant 3e, Maxime 9e – BONNE ET HEUREUSE ANNEE A TOUS LES MARINS DU MONDE.

Samedi 2 janvier : Bestaven passe  le 1er le CAP HORN à 14H42 dans des conditions difficiles – vent 70km/h  et des rafales à près de 100km/h – vagues  pouvant atteindre 7 m  et ce n’est pas fini il rencontrera  l’air froid  et violent descendant de la Cordillère des Andes un vent nommé Pampero- Maxime suit 10e place – Dimanche 3 Janvier : Dalin a franchi lui aussi le CAP HORN 14h après Bestaven...(voir la belle image du haut de page) . Le CAP HORN se trouve au chili et est au bout de la Cordillère des Andes dont le point culminant est 7.100m. Lundi 4 janvier : 56e jour de la course : Ruyant et Seguin  arborent leurs nouveaux galons « Cap-Hornier » –  9e Sorel a eu de gros dégâts et grosse frayeur –  bateau couché – voile déchirée – a réussi à redresser le bateau et récupérer les voiles –  Mardi 5 janvier : Maxime Sorel courageux gagne une place – et passe le CAP HORN -11  bateaux se suivent – la cour se prend une autre tournure – suspens sur l’Atlantique – chacun prend son option éviter l’anticyclone ou passer l’anticyclone tels que Bestaven et Dalin avec toutes les conséquences de ralentissement. Mercredi 6 :les  deux leaders avancent au ralenti – Ruyant et Seguin pointent  à 213 miles – 13 skippers ont passé le cap Horn… c’est la remontée le long de l’Argentine …clin d’oeil  sur un quartier  populaire de Buenos Aires (La Boca – Caminito) et ses maisons colorées.60e jour : jeudi 7  – la course se poursuit Bestaven toujours en tête et ses deux poursuivants – Vendredi 8 Bestaven avance à petits pas le long de la côte brésilienne tout en conservant son avance (6 à 7 noeuds= alors que les poursuivants grappillent des milles  grâce aux vents plus forts d’une  dépression venant du Brésil. Samedi 9 Janvier  : 62 e jour – il reste 54000 milles à naviguer soit 22% du parcours – 80 % de la flotte est toujours en course – coup de chapeau  à une skippeuse britannique PIP HARE qui a réussi à remplacer son safran bâbord  – c’est son premier Vendée Globe – elle est 17e – SOREL toujours dans le top 10.  Clin d’oeil sur les icônes du Brésil (hors foot)  le toucan et l’ara hyacinthe –  :Cinéma d’animation avec le superbe film RIO dont le héro est Blu le ara et Raphael le toucan…Dimanche 10 : abandon Isabelle Joschke (problème de quille) Sorel 10e – 5 skippers se dirigent vers l’alizé …Lundi 11 – 64e jour – Bestaven perd sa place de leader – Dalin l’a doublé, Ruyant et Seguin sur les talons – Le Cam perd du terrain à cause de son mât – Sorel 10e – Mardi 12 – Dalin toujours en tête. Encalminé dans l’ouest du « pot au noir sud » Bestaven n’a pu qu’à subir. Ce Vendée Globe est monté sur un ressort et surprend les marins. Face à Sao Paulo Dalin mène la danse (Samba normal nous sommes près de Rio)….

Je me présente : BLU le ara et mon ami Raphael  (film d’animation sorti en 2011) même réalisateur  que l’âge de glace – Carlos Saldanha  – distribué par 20e Century – USA – en langues anglaise et portugaise.

 

 

 

PRENEZ SOIN DE VOUS  ET DES AUTRES (gestes barrières )

 

                    Nouvelle disposition et aménagement dans l’atelier – depuis le 20 Juillet le port du masque est obligatoire dans les lieux clos.

ACTIVITES PROPOSEES :  PRENONS LE LARGE  !

ATELIER JEUNE ET ADULTES: dessiner un dragon, symbole de la force et du souffle en vous inspirant du modèle proposé (motif sur la voile du monocoque de Maxime Sorel ) réalisation sur papier A4 – 3 crayons H/HB/B  ou couleurs feutres, pastel…

 

Après le dragon, … Baleine en vue  !  près de l’ile Pico (aux Açores) mais nos marins ne la verront pas, visible uniquement de Mars à Juin. Mais les artistes que vous êtes mettront sa nageoire caudale en valeur devant ce paysage volcanique (toutes techniques) – couleurs dominantes bleu et gris – poisson volant (encre ou aquarelle) – tortue de mer (papier dessin 15X20 faire un timbre – bord dentelé)-  toutes techniques) et visite du Park Kruger – safari photos – Cap de Bonne Espérance  avec les lionceaux, zèbres …ci-dessous.

toutes techniques : aquarelle, pastel, acrylique, huile … et les zèbres en NOIR ET BLANC (dégradé de gris…) préparer vos dessins pour la reprise de l’Atelier.

 

Vos réalisations peuvent m’être adressées par mail  en pièce jointe pdf au : site@artfleuron.fr – ou SMS –  bonne réalisation à tous – bon vent !

Grizon vous souhaite un bon week end et restez prudents !